Le lean startup : En quoi ça consiste ?

Popularisé par l’entrepreneur américain Eric Ries, la méthode du lean startup a fait l’objet d’un livre du même nom. Ce livre est considéré comme essentiel pour toutes celles et ceux qui souhaitent construire un business, que ce soit en ligne ou physique.

Certains entrepreneurs tendent à annoncer que cette méthode est une des clés des startups qui réussissent. C’est pourquoi il est nécessaire d’effectuer un bref résumé qui va regrouper les points clés du livre, à retenir et à appliquer.

La méthode lean startup : le commencement

Ne pas attendre

Un des fardeaux de tous les entrepreneurs, le temps. Beaucoup trop d’entreprises perdent énormément de temps et d’argent en R&D pour au final ne jamais sortir un produit.

gagner du temps avec le lean startup

Pour Eric Ries, cela n’est pas nécessaire. Pour annoncer un nouveau produit sur le marché, il ne faut pas attendre qu’il soit parfait. Il faut simplement créer un produit minimum viable, qui demande un minimum d’efforts et de ressources à être construit. Ce produit va contenir uniquement les fonctionnalités principales.

L’objectif est de fournir un produit viable le plus rapidement possible sur le marché. Ce dernier sera ensuite testé par quelques utilisateurs. Ces mêmes personnes vont donner des retours d’expérience, permettant d’améliorer le produit. En réalité, ces tests vont offrir un gain de temps énorme. Ils vont tout simplement permettre de savoir si il y a une réelle demande pour un produit créé.

Utiliser rapidement les retours pour déterminer une offre

Une fois que les premiers retours clients sont arrivés, on a notre réponse. Si les feedbacks sont nombreux et les testeurs contents, le produit a de bonne chance de pouvoir s’intégrer au marché. Si les retours sont mauvais et les testeur peu nombreux, le produit est surement voué à l’échec ou nécessite de grosses modifications.

Dans tous les cas, il est important de déterminer si les futurs clients voudront utiliser votre produit. Certaines entreprises ont passé des milliers d’heures et dépensé des millions pour au final, créer un produit qui n’intéresse qu’une minorité de leur audience.

Par exemple, Amazon à dépenser plus de 100 millions de dollars pour développer un téléphone. Le fire phone fut un énorme raté et Amazon l’a laissé disparaître, car il n’intéressait pas grand monde. Cet exemple est assez extrême mais cette réalité peut s’appliquer à plus petite échelle. Pour illustrer, certaines personnes passent un temps monstre à developper un site internet pour afficher des fonctionnalités super cool. Toutefois, seul une minorité des utilisateurs du sites vont apprécier ces détails. La plupart des internautes cherchent juste un site rapide et fonctionnel.

On rejoint un peu la loi de Pareto ici, il faut se concentrer sur les 20% des fonctionnalités utilisés par les 80% des utilisateurs.

Parfois les entrepreneurs ont de bonne idées pour créer des nouveaux produits. Toutefois, il se peut que pour ces produits, il n’existe aucune réelle demande.

Perdurer dans le temps

Une fois que le produit a été testé et validé, on peut en conclure qu’il va marcher. Mais pour combien de temps ? Il s’agit de trouver un système qui permettra de pérenniser son business et d’améliorer son produit au fur et à mesure.

Construire, mesurer, apprendre

Cet adage est un processus d’amélioration continue qui vise à valider la fiabilité d’un produit au plus vite.

Le circuit est simple. Il tend à construire un produit peu cher et rapidement. Ensuite, ce produit va être « mesurer », ce qui signifie tester par les utilisateurs. Ces derniers vont donner des feedbacks qui permettent d’améliorer le produit. Ils vont indiquer ce qu’ils n’aiment ou pas dans le produit et ces données vont être découpé pour retenir un produit fonctionnel. Dernière étape, apprendre de ces retours et lancer une nouvelle version du produit.

le schéma du lean startup

Cette boucle est à répéter autant de fois possible, jusqu’à obtenir un produit et une offre quasiment parfait. Eric Ries déclare que les startups et entreprises qui arrivent à effectuer ce cycle le plus rapidement possible sont celles qui percent. Ces business sont à l’écoute du marché et répondent par conséquent à une vraie demande.

Après la boucle : Continuer ou changer de stratégie ?

Après plusieurs passages, deux s’options s’offrent aux amateurs de la lean startup selon Eric Ries. Soit, vous décidez de persévérer car les retours clients sont positifs ou vous pivotez vers un autre produit/marché.

Dans le cas où les retours sont encourageant, on peut continuer sur la lancée et répéter le cycle à l’infini.

Si ça ne marche pas, il est possible de changer complétement de produit, ou alors de se concentrer sur un autre point. Par exemple, ce n’est pas parce qu’un produit ne marche pas, que chacune de ses fonctionnalités sont obsolètes. Vous pouvez découper le produit pour proposer une seule fonctionnalité, qui sera la plus pertinente pour les clients.

Une autre option, c’est de changer de public cible. Par exemple vous vendez un programme pour perdre du temps et que vous cibliez une clientèle autour des 40 ans. Peut-être qu’en augmentant ou réduisant votre champ d’audience, cela pourra marcher. Ici il s’agit de faire beaucoup de test pour trouver l’audience la plus qualifiée.

Faut-il continuer ou abandonner ?

Les meilleurs entrepreneurs de la planète choisiraient surement de laisser couler une boite plutôt que d’avoir un produit qui ne marche que très peu. Toutefois, une boite qui ne décolle jamais peut très bien faire du chiffre, créer de l’emploi et faire vivre les personnes qui l’ont créée.

Conclusion : La méthode lean startup, un concept obligatoire pour réussir ?

En somme, la méthode du lean startup est un concept qui doit être étudier pour votre business. Que ce soit un e commerce en ligne ou une boulangerie physique, le principe de la roue cyclique qui teste et améliore un produit permettra d’augmenter la pérennité d’une boite.

Le plus important est le fait de ne pas attendre qu’un produit, un site internet ou autre ne soit parfait avant de le lancer. Il vaudra bien mieux de l’améliorer en cours de route que de perdre du temps et de l’argent à développer un produit qui n’intéressera personne.

Le principe même du test en tout genre est ce qui permettra d’écraser la concurrence et de scaler vos marges, profits et horizon pour se développer.