Comment capter l’attention et gagner la confiance de ses futurs clients ?

Pour vendre, capter l’attention des personnes intéressés ou non par votre marque est primordial. Toutefois, la publicité coute de plus en plus cher et a de moins en moins d’impact. Il s’agit donc de trouver comment attirer des clients et leur prouver une certaine crédibilité qui les feront acheter.

Il conviendra d’aborder plusieurs sujets comme la création de valeur et le parcours d’achat pour éviter de perdre la confiance des clients.

Capter l’attention des clients : un jeu de plus en plus complexe

Pourquoi c’est difficile ?

Aujourd’hui, on estime qu’une personne adulte, dans la vie active voit tous les jours entre 500 et 3000 messages publicitaires par jour. Il est donc par nature plus compliqué d’attirer l’attention dans une foule de message que si vous êtes le seul.

À ce jour, les consommateurs sont tellement bombardés de messages commerciales qu’ils y prêtent de moins en moins attention. En réalité leurs cerveaux s’y sont habitués et s’y protègent en évitant d’y prêter attention.

Des publicités partout

De plus, ces publicités peuvent les agacer car elles sont intrusives ou bien les dérangent. À côté de cela, le coût des publicités de cessent d’augmenter. Mauvais mélange entre coût d’acquisition du client élevé et taux de conversion bas, se baser uniquement sur la pub peut être dangereux. Le marketing d’influence peut devenir envisageable, même s’il prend plus de temps, car il est presque gratuit.

En 2015, la durée d’attention moyenne était de 8 secondes, soit la capacité de concentration d’un poisson rouge. Petit conseil rapide, ne perdez pas de temps à vous présenter et annoncer directement ce que vous avez à offrir, histoire de ne pas gaspiller vos 8 secondes.

De plus, les consommateurs, notamment français sont de plus en plus méfiants face aux publicités et placements de produit.

Capter l’attention en répondant aux questions des consommateurs

Épuisé d’être constamment confronté à la publicité, les consommateurs vont faire le chemin inverse. Concrètement, c’est eux qui vont chercher des informations sur les produits que vous vendez. Ils vont donc se renseigner sur les entreprises qui vendent le produit qu’ils souhaitent acheter, afin de se faire leur propre idée.

Ils vont en fait créer leur propre chemin jusqu’à l’achat. Par exemple, vous vendez un produit qui résout le mal de dos. Le consommateur voit votre pub et est intéressé, cependant c’est une pub, donc il n’a pas confiance. Il va ensuite se renseigner sur google via des articles de blog, des vidéos, puis regarder votre site web, les avis clients. Ensuite, une fois qu’il a effectué ses recherches et qu’il a compris que votre produit peut lui être bénéfique, il va songer à l’acheter.

Il essaye de capter l'attention pendant un discours

La solution est donc toute tracée, c’est à dire mettre en place un marketing de permission. Dans ce type de stratégie, on va oublier de citer les qualités du produits, de l’entreprise pour se focaliser sur les problèmes du client. L’objectif est d’analyser ses difficultés pour lui proposer toutes les solutions dont ils disposent pour le résoudre.

Ainsi le meilleur moyen pour lui proposer des solutions est de créer du contenu de qualité. Ce contenu va permettre aux consommateurs de se former et vous allez gagner en crédibilité mais aussi capter l’attention de ces personnes car vous les intéressez.

Comment réussir son marketing de permission ?

S’adresser au bon public

Ici, il faut comprendre que le but n’est pas de cibler la France entière, mais bel et bien une niche. Cela peut paraître compliqué au début car on ne veut pas viser qu’une minorité des consommateurs. Pourtant, vendre cher à des personnes passionnées est plus facile et rentable que vendre à cout bas à un plus grand groupe, mais moins intéressé.

Important aussi, il est nécessaire d’analyser les problèmes de son public. L’objectif va être de trouver les questions que ce public se pose lors de son parcours d’achat. Du moins, il faut trouver les questions qu’ils devraient se poser.

Le bon public, ce n’est pas forcément des personnes passionnées, mais un groupe qui a un problème à résoudre. Assurez vous donc d’être dans un de ces deux cas, soit votre audience regroupe des personnes qui ont une passion commune, soit un problème commun.

Proposer le bon message

En fonction de ce que vous avez identifié auparavant, il s’agit de créer un contenu qui va répondre aux questions posées. Le parcours de l’acheteur est en fait une série de question à laquelle il faut répondre. Donc il faut se placer entre deux extrêmes. L’un consisterait à ne parler que que l’entreprise et du produit, l’autre à ne penser qu’aux clients et ainsi faire du bénévolat.

schéma pour vendre

Il est nécessaire de rester dans la zone du milieu afin d’avoir un bon compromis entre votre objectif et celui du client.

Pour proposer un bon contenu et afficher un message clair, voici quelques astuces :

  • Un contenu spécifique : Votre contenu doit s’adresser à une niche et apporter de la valeur, soit en résolvant un problème, soit en apprenant quelque chose.
  • Un contenu cohérent : Ce que vous proposez doit avoir un rapport avec votre image et les produits que vous vendez.
  • Créer une connexion avec son audience : Regrouper des personnes ayants la même passion ou le même problème.

Conclusion : Capter l’attention, indispensable pour réussir

En définitive, capter l’attention des consommateurs et la retenir est un jeu de plus en plus difficile. Toutefois, il ne faut pas délaisser la publicité mais s’intéresser à tous les moyens de communications. La réelle difficulté se trouve aujourd’hui dans l’objectif de ne pas déranger les futurs clients mais les accompagner jusqu’à l’achat.

De plus, les comportements des consommateurs changent et il faut s’adapter en conséquence. Un des premiers point clé à mettre en place serait de créer des contenus de qualité (vidéos, articles) qui offrent de la valeur et répondent aux questions.

Les difficultés à rentabiliser les publicités de moins en moins rentables peuvent être un déclic pour vous tourner vers des solutions marketing plus récentes, comme le marketing d’influence et les réseaux sociaux. Des techniques moins chères et plus plus rentables, avec comme seul inconvénient le temps, car ils mettent plus de temps à être mis en place solidement.